Lundi 19 juin 2017
..
Le soleil vertical
sur mes bleus presque noir
a la douceur vitale
jusqu'aux heures d'or du soir.

Le fou dans son envol
sur mes jours presque nuits
mène mes pieds au sol
vers un bain de minuit.

encorine

 
Posté à 12:34 - 0 commentaire

Lundi 19 juin 2017
..
C'est au soir mordoré
que prendront forme
les strophes atrophiées
des maux difformes

Dans le blanc des nuitées
qui me transforment
en ombre décolorée
et uniforme

Les douleurs dystrophiées
sans réconfort
me laissent désemparée
au moindre effort

À l'aube violacée
c'est tout mon corps
qui finit épuisé
alors je dors...

encorine
Posté à 12:32 - 0 commentaire

..


J'irai dans les bleus de ton cœur
y dessiner un nuancier
pour inventer d'autres couleurs
et à l'eau claire les diluer.

Dans les vagues grises de ton âme
je plongerai pour y pêcher
toutes les émotions à la trame
qu'au fil de soie je vais broder.

Poser sur le blanc de tes nuits
un voile cousu de mes pensées
et verser des perles de pluie
pour les laver puis les sécher.


encorine

..


Des envies de silence
pour décompter le temps
des pensées en cadence
qui se croisent souvent
de mes impatiences
jusqu'aux égarements
teintés d'insouciance
de tes emportements
nous aurons cette chance
des moments autrement
aux sens en évidence
et se reconnaissant
nos cœurs en adjacence
à nos corps défendant
font de nos ressemblances
un éblouissement.

encorine

 

..


D'un corps si noir en accords sages
de corps trop sages à la nuit noire
jusques aux rouges de mes images
enluminées pour mieux le voir

Des jours brûlés sur nos visages
aux nuits salées à l'encre noire
des soirs battus par les orages
aux matins calmes de ma mémoire

C'est une histoire que j'envisage
écrite au rouge des instants rares
et tes contours je dévisage
vite avant qu'il ne soit trop tard.

encorine

 

..


De manière noire et violente
j'ai craqué sur ton visage
qu'une envie si dévorante
de le croquer j'envisage

Décalquer tes traits me hante
ton profil je dévisage
détraquer tes lignes fuyantes
quand je ne serai pas sage.

encorine

 

..


Écume en suspension
aux rayons de printemps
souligne de flottaison
en reflets transparents

Nuages à l'horizon
d'un départ imminent
file de l'eau des saisons
et ses perles d'argent

Bulles d'air convoleront
aux premiers sacrements
d'un mariage de raison
de ces quatre éléments.

encorine



 

..


Avancer vers le passé
du passif en dépressif
dépassé puis oublié
l'accord à l'infinitif.

Débités et conjugués
panser les nerfs à vifs
et le verbe désespérer
mais pas si définitif.

encorine

 

..


Des différences je veux soustraire
puis ajouter et plus encore
nos ressemblances et leurs contraires
d'un bleu si pur j'en perds le nord.

En quelques vagues outre la mer
j'irai chercher tous les trésors
de cet amour complémentaire
d'un bleu si cher bien plus que l'or.

encorine

 

..



Éphéméride.

L'ex-rose de ma vie,
passé simple et pacifique,
pas si bleu, pas si tranquille,
l'océan de ton oubli.

Les feuillages des litiges
déshabille en expertise,
désespère jusqu'à l'ennui,
de mes jours, mes faits, mes rides.

encorine

..



Nocturne.

Les nuits m'éreintent
les noirs m'épuisent
aux heures défuntes
grises et soumises.

Les nuits absentes
des heures éprises
aux longues attentes
d'aurores conquises.

encorine

..



La lascive.

Décoller de désir
et se brûler les ailes
des mouches adjectives
vers un septième ciel.

S'unir pour la peine
en une joie placée belle
placebo éphémère
en volées éternelles.

D'échanges partenaires
s'accomplir à l'envi
enchantés par les airs
des plaisirs de la vie.

encorine

..



Mes nuits en contre-jour
épuisent et me séparent
en allers et retours
jusqu'au prochain départ.

Mes jours en contrechamp
ne mènent jamais nulle part
d'attentes en mésententes
est-il un jour trop tard ?

encorine

..



Encore à tous les temps
accord indicatif
envers évidemment
contre un définitif

Encore à l'imparfait
conjugue à l'excessif
qu'on juge sur l'effet
condamne au subjectif

Encore je vous ferais
aux temps conditionnels
autant que je pourrais
rester à l'essentiel.

encorine

..



De l'imparfait des interdits
décomposés et oubliés
l'indicatif de mes envies
participées et conjuguées.

Si le futur plus que parfait
pour une idylle presqu'annoncée
l'infinitif conditionnait
en des accords tant désirés.

encorine

1
2